Problématique de l’effectivité et la fonctionnalité des équipes cadres des ZS, étude des cas des ZS de Gombe Matadi et Maluku en 2016

RÉSUME

 Contexte

La majorité d’organisations du monde actuel reposent sur les équipes de travail parce qu’elles génèrent beaucoup d’avantages. C’est pourquoi, les pays Africains dont la RDC, ont mis en place des équipes cadres dans les zones de santé pour exercer le leadership intégré et conduire les zones de santé vers le développement.

Cependant, on note encore d’énormes problèmes en rapport avec la gestion de la zone de santé, qui montrent que ces structures ne semblent pas fonctionner normalement.

L’objectif de l’étude était de déterminer l’effectivité et la fonctionnalité des équipes cadre des Zones de Santé en tant qu’équipe.

Matériels et méthodes

L’étude de cas contrastés a été menée auprès de deux équipes cadre des Zones de santé de GOMBE MATADI et MALUKU II. Elle a utilisé l’approche qualitative et a porté au minimum sur 14 personnes, membres des équipes cadre et infirmiers titulaires, sélectionnées de manière raisonné prenant en compte les 5 membres des équipes cadre par zones de santé et 2 IT. Les données ont été collectées par interview semi-structurée individuelle.

L’étude nous a permis de collecter les données sur le niveau de l’effectivité et de fonctionnalité des ECZS entant qu’équipe. Les données collectées ont été analysées

en utilisant une approche déductive d’analyse du contenu en se basant sur un modèle conceptuel.

Résultats

Il ressort de l’étude que : les équipes cadres ont été mises en place, coordonnées par les MCZ, dotées du personnel interdisciplinaire qui travaille en interaction dont l’âge de la majorité varie entre 45 à 59 ans. Leur stratégie de la mise en œuvre consiste à déterminer qui fait quoi ? Où ? Et quand ? Les membres nouent les relations de paix.

Cependant, aucune ECZ n’a été constituée selon les normes, les membres n’ont pas la maitrise du concept équipe de travail, Les ECZ se réunissent selon la volonté des MCZ. Contrairement à l’ECZ1, l’ECZ2 maitrise sa vision et ses objectifs; Cela s’explique par le non-respect des normes, l’absence de la vision et du chronogramme des réunions, la faible implication des membres dans le processus de planification et la fixation d’objectifs flous.

Conclusion

Eu égard aux résultats ci-haut, nous disons que : les membres de l’ECZ1 ont un faible niveau de connaissance du concept « équipe de travail », alors que ceux de l’ECZ2 ont un niveau moyen de connaissance du concept ; Les deux ECZ sont moyennement effectives et ont un niveau moyen de fonctionnalité.

Lire la suite: Mémoire ESP UNIKIN problématique de l’effectivité et la fonctionnalité des équipes cadres… Melky IRONDO

Irondo Mbiya Melky

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *